Hilaire Belloc vu par G.M. Tracy (2)

De gauche à droite : Hilaire Belloc et G.K. Chesterton

Seul survivant d’un grand nombre d’amis, au premier rang duquel il faut placer G.K. Chesterton (le pendant du « Chesterbelloc » dénoncé par G.B. Shaw) et Maurice Baring, mais aussi Ronald Knox, par exemple, Hilaire Belloc (1870-1953) fut un écrivain fort prolixe, profondément catholique et qui mena toute sa vie durant la bataille des idées, sans épargner les adversaires qui tombaient sous le feu nourri de sa polémique. Mais il fut aussi un historien exigeant, un poète inspiré et un conteur pour enfant, encore apprécié aujourd’hui. En 1950, dans La France Catholique, G.M. Tracy lui rendait un fervent hommage à l’occasion de la célébration de son 80e anniversaire. Nous avons déjà publié la première partie de cet article (ici) et nous achevons la reproduction de cet examen de l’influence de Hilaire Belloc, trois ans avant que la mort ne l’emporte et qu’il ne rende son âme à Dieu (merci à D.A.).

2 réflexions sur « Hilaire Belloc vu par G.M. Tracy (2) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *