L’Angleterre et l’Europe par G.K. Chesterton

La question de la place de l’Angleterre dans l’Europe n’est pas nouvelle. Elle est apparue bien avant la naissance de la Communauté économique européenne et de l’Union européenne. En 1935, L’Européen, un « Hebdomadaire, économique, artistique et littéraire » (n°287, du 17 mai 1935) publiait dans ses colonnes la traduction française d’un article de G.K. Chesterton sur ce sujet. Il n’est fait nulle mention de l’origine de l’article et seule la signature de l’auteur est indiquée à la fin de cet article. Nous le reproduisons ci-dessous dans son intégralité.

La revue L’Européen était dirigée depuis Paris par Étienne Fougère (1871-1944), industriel, parlementaire (groupe des Républicains de gauche) et directeur de l’Association nationale d’expansion économique (ANEE). Fougère militait pour la construction d’une Europe économique et prônait à travers L’Européen, une troisième voie entre le capitalisme américain et le communisme. Il s’inscrivait dans le courant pacifiste développée alors par Aristide Briand.

Il est intéressant de constater que G.K. Chesterton n’était pas publié en France uniquement dans des revues de droite (La Revue universelle, par exemple) ou catholiques, mais également par des publications idéologiquement ancrées plus à gauche.

1 réflexion sur « L’Angleterre et l’Europe par G.K. Chesterton »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *