Aphorisme (165)

 

Nos agnostiques s’enferment dans une vallée si étroite qu’ils ne voient plus les hauteurs environnantes. Ils ne sont plus chrétiens mais n’arrivent pas à cesser d’être antichrétiens. Confits dans la mauvaise humeur et l’hostilité mesquine, plongés dans une atmosphère de réaction obsessionnelle, ils regardent toutes choses dans la pénombre de la polémique antichrétienne. Ils vivent encore dans l’ombre de la foi mais n’en voient plus la lumière.

L’Homme éternel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *