Chesterton vu par la presse Suisse : la découverte d’Orthodoxie

A plusieurs reprises sur ce blogue des Amis de Chesterton, association française destinée à faire connaître l’œuvre de G.K. Chesterton, nous avons publié des extraits de la presse française (principalement d’avant-guerre) pour témoigner de la réception de l’auteur d’Orthodoxie dans notre pays.

Non loin de nous, en partie francophone et à forte tradition intellectuelle, un pays n’a pas été insensible à l’œuvre de l’écrivain anglais. Pour preuve, les extraits des articles qui lui furent consacrés et que nous comptons publier sur ce site afin d’élargir notre propre horizon. Nous commençons par cet article tiré du Nouvelliste valaisain, une publication  suisse, d’inspiration catholique, qui paraît à Sion, d’abord trois fois par semaine puis qui devient quotidien en 1929. L’article, signé Junius, publié en première page, salue la publication à Paris dans La Nouvelle Revue française d’un chapitre d’Orthodoxie dont on sait depuis qu’il a été traduit par Paul Claudel. L’article date du 1er septembre 1910.

1 réflexion sur « Chesterton vu par la presse Suisse : la découverte d’Orthodoxie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *